Ils échangeaient de bien tristes banalités

Quand je me suis permis de balancer :

« J’m’emmerde, vous me passez le temps s’il vous plait ? »

Ce sont des regards incompris qui  se sont échangés.

J’ai senti comme un besoin de me justifier.

« Bien oui, j’aimerais  le remonter et changer ou effacer

Quelques erreurs, quelques  petits regrets. »

Je sens bien qu’ils me prennent pour une timbrée

Ou pire…, je vois bien les échanges tout bas, peinés.

« Vous ne comprenez pas, n’est ce pas ? »

Encore quelques mots plus bas, ah j’n’aurais pas du demander…

« Excusez moi, mais si vous ne pouvez pas m’en passer,

Je me vois contrainte à cet instant de vous abandonner… »

Bah oui ce repas m’en fait perdre à défaut d’en gagner…

Après un rapide tour de table, je suis sortie m’aérer

Quel bonheur de ne pas passer sa journée, attablée !

A écouter les gens se plaindre et  rabâcher !

Et dire que c’est moi qui les ai tous invité… 😉